Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - dimanche 22 mars 2020 au dimanche 31 mai 2020
0 h 00
Voir les horaires d'ouverture

Catégories

Importer dans
+ ICal + Google Agenda


Émanations, messagers ou images des dieux, les oiseaux tenaient à ce titre, une place éminente dans les cérémonies importantes sur les marae, les prêtres étant très alertes et vigilants à leur présence et à leurs sifflements et cris.

La baie Punaauia à savoir le mata’eina’a Tefareri’i était la demeure des Ari’i rahi et des marae les plus illustres de Tahiti. On imagine volontiers l’importance de la présence de certaines espèces d’oiseaux qui évoquaient des statuts différents selon leur association à certaines divinités et par conséquent, des messages qu’ils délivraient.

Le marae Taputapuātea qui était situé à l’emplacement actuel du cimetière de Nu’uroa, avait pour divinitié tutélaire le dieu ’Oro symbolisé par le ’ōtaha, la frégate.

Te ’uriri iti (chevalier errant) i Vaitaio est le nom de la pirogue des Ari’i rahi de Punaauia. Vaitaio est également le nom de la source située entre le cimetière de Nu’uroa et le Musée de Tahiti et des Îles – Te fare Manaha.

Dans les temps mythiques, le dieu Tāne descendit de son dixième ciel et planta le premier pua (Fagraea longituba) sur terre à Pū-na-’au-ïa. En outre, de prestigieux oiseaux étaient l’émanation du dieu Tāne et ce dernier tenait en affection une petite sterne blanche ou ’itata’e  qu’il envoyait sur terre pour le représenter.

À l’instar de celui de l’entrée du Musée, des unu, planches de bois sculptées plantées sur les ahu, autels des marae pour rappeller les ancêtres défunts prestigieux relevants de ces marae, avaient à leur sommet des figures d’oiseaux auxquels ils étaient affiliés.

Le maro ’ura, ceinture royale sacrée qui divinise les Ari’i rahi au travers des grandes cérémonies, est composée de plumes rouges et jaunes provenant de différentes espèces natives de vini, de perruches et de plumes de ’ōtaha.

On note qu’un des maro ’ura durant la période des contacts et avant l’adoption officielle de la nouvelle religion par Pomare II, a séjourné plus d’une trentaine d’années à ’Ātāhuru de même qu’un des to’o, effigie du dieu ’Oro sur un tapis de plumes rouges confiné dans une cotte de mailles en fibre de bourre de coco.

Parmi les différentes espèces d’oiseaux qui fréquentent actuellement les Jardins de Hiti ou qui peuvent être observées en envol, on dénombre des oiseaux de mer : ’itata’e, ’oio, tarāpapa, pētea, ’ōtaha ainsi que des oiseaux terrestres : ’ōtu’u, ’u’upa, ’uriri parmi les espèces natives mais surtout des introduits : martin triste ou « merle des Moluques », bulbuls, géopélies zébrées ou « tourterelles striées », pigeons bisé, divers vini , busard de Gould ou « épervier ».

Vairea Teissier

Oiseaux de mer 

Famille des Laridae

’Itata’e, Gygis blanche, Common White-tern, Gygis alba (Sparrman, 1786)

’Oio, Noddi brun, Brown Noddy, Anous stolidus (Linné, 1758)

’Oio, Noddi noir, Black Noddy, Anous minutus Boie, 1844

Tarāpapa, Sterne huppée, Great Crested-tern, Sterna bergii Lichtenstein, 1823

Famille des Phaethontidae

Pëtea, Phaéton à bec jaune, White-tailed Tropicbird, Phaethon lepturus Daudin, 1802

Famille des Fregatidae

’Ōtaha, Frégate du Pacifique, Great Frigatebird, Fregata minor (Gmenlin, 1789)

Oiseaux terrestres natifs

Famille des Ardeidae

’Ōtu’u, Aigrette sacrée, Pacific reef-egret, Egretta sacra (Gmelin, 1789)

Famille des Columbidae

’U’upa, Ptilope de la Société, Grey-green Fruit-dove, Ptilinopus purpuratus (Gmelin, 1789)

 Famille des Scolopacidae

’Uriri, Chevalier errant, Wandering Tattler, Tringa incana (Gmelin, 1789)

Oiseaux terrestres introduits

Famille des Columbidae

Géopélie zébrée ou « touterelle striée », Zebra Dove, Geopelia striata (Linné, 1766)

Pigeon biset, Rock Pigeon, Columba livia Gmelin, 1789

Famille des Sturnidae

Manu pua’atoro, Martin triste ou « merle des Moluques », Common Myna, Acridotheres tristis (Linné, 1776)

Famille des Pycnonotidae

Bulbul à ventre rouge, Red-vented Bulbul, Pycnonotus cafer (Linné, 1766)

Famille des Estrildidae

Vini, Astrild ondulé, Common Waxbill, Estrilda astrild (Linné, 1758)

Vini, Diamant à cinq couleurs, Red-browed Firetail, Neochmia temporalis (Latham, 1801)

Vini, Capucin donacole, Chestnut-breasted Munia, Lonchura castaneothorax (Gould, 1837)

Famille des Zosteropidae

Vini, Zosterops à dos gris, Silvereye, Zosterops lateralis (Latham, 1801)

Famille des Emberizidae

Vini, Tangara à dos rouge, Crimson-backed Tanager, Ramphocelus dimidiatus Lafreynaye, 1837)

Famille des Accipitridae 

Manu ’amu moa, Busard de Gould ou « épervier », Swamp Harrier, Circus approximans Peale, 1848