Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - vendredi 8 août 2014 au samedi 11 octobre 2014
Toute la journée
Voir les horaires d'ouverture

Catégories

Importer dans
+ ICal + Google Agenda


L’épopée de la nacre polynésienne – 1000 ans d’histoire du 08 août au 11 octobre 2014 – du mercredi au dimanche – de 9h à 17h

Cette exposition est issue des travaux de Patrick Seurot, qui prépare une thèse de doctorat en histoire économique à l”Université de Polynésie française : « Nacres et perles dans les Tuamotu au 19e siècle (1801-1920). Economie, société, culture. »

Elle est centrée sur l”épopée de la nacre polynésienne, issue d”une huître perlière unique au monde. En reconstituant l”histoire de la pêche et des utilisations de cette nacre, entre l”an mil et le milieu du 20e siècle, c”est tout un pan de l”histoire polynésienne qui retrouve vie. Cette exposition est organisée autour de quatre temps forts, qui permettent d”appréhender tous les thèmes liés à la nacre. La première salle est ainsi dédiée à la biologie et au biotope de la Pinctada margaritifera, variété Cumingii.

La première partie de la 2e salle est consacrée à la nacre et ses usages avant et pendant la Période du Contact (1600-1800), en exposant les mythes et légendes liés à l”huître perlière, ainsi que les différents usages quotidiens de sa nacre. La seconde partie raconte l”épopée de la plonge aux nacres dans les Tuamotu et les Gambier entre 1801 et 1950 principalement.

Une véritable épopée, qui rassembla dans les lagons la quasi-totalité des Pa”umotu. La dernière salle est consacrée aux objets de la nacre, transformés dans les manufactures de l”Oise et dont une quarantaine de réalisations conservées dans les collections du Musée national de la Nacre de Méru ont été spécialement apportées pour cette exposition.

En retraçant 1000 ans d’une histoire souvent méconnue, en mettant en valeur les vestiges issus de campagnes de fouilles archéologiques aux objets en nacre manufacturés en Europe, des traditions orales sauvegardées des Tuamotu aux archives plus récentes, des utilisations pré-européennes de la nacre à la fascination pour la perle fine, cette exposition est un hommage aux milliers de femmes et d’hommes qui ont participé à l”écriture de cette histoire si particulière des atolls de Polynésie.